La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Approche perceptuelle et non-duelle

« Restez où vous êtes, ne changez pas votre façon d'être mais devenez disponible à votre fonctionnement émotionnel, intellectuel et sensoriel. Le silence que vous cherchez ne se trouve pas quelque part mais dans votre présence à ce qui se présente. » c’est ce que disait Jean Klein qui a diffusé le message de la non-dualité en Occident.

L’acceptation de toutes les parts de soi permet de lâcher le contrôle et d’être ouvert et disponible au mouvement de la vie plutôt que de chercher à le diriger. Cela amène à une paix profonde mentale et émotionnelle car c’est en cherchant un état autre que celui qui est présent qu’il y a conflit et résistance. Je propose des séances individuelles ponctuelles ou un cycle de 4 séances.

Cycle au Cœur de Soi

✨VOIR ET ACCUEILLIR : s’ouvrir à la présence qui consiste à simplement voir ses émotions et ses pensées sans jugement. Devenir conscient de ce qui empêche d’être dans cette présence. 
✨RÉUNIFIER : conscientiser où se situent les refus, les opposés et la dualité et passer du « ou » exclusif au « et » inclusif ainsi que du « je veux » vs « je ne veux pas » vers le détachement pour s’ouvrir à l’unité.
✨LÂCHER : lâcher les croyances, les identifications et son image afin de réaliser qui « je suis ». Lâcher les quêtes et le contrôle.
✨ÊTRE OUVERT : 
laisser ad-venir, être disponible et ouvert. C’est là que se trouve la paix profonde. 

Pour qui

✨Écouter, se laisser traverser et accueillir ses blessures affectives, ses émotions et ses pensées plutôt que d’être dans les stratégies d’évitement : jugement, condamnation, contrôle, lutte contre, recherche de s’en débarrasser, de les transcender ou de ne ressentir que des émotions et pensées positives. Détecter toutes vos stratégies d’évitement et de contrôle.
✨Conscientiser les jeux de pouvoir relationnels et affectifs afin de développer des relations conscientes.
✨Voir les enjeux d’estime de soi et de l’image ainsi que les quêtes et identifications qui en résultent. Lâcher l’évaluation et les critères pour vous relier à vous-même, et agir à partir de votre ressenti et non pas en cherchant à se conformer à des règles de conduite ou de la morale dictées par vous-même ou par une doctrine extérieure (par exemple des règles de ce qui serait « être » spirituel ou non-spirituel). Accepter totalement son humanité imparfaite.
✨Conscientiser les refus donc les enjeux de survie (lutte contre, contrôle, fuite, évitement) afin de pouvoir être juste présent avec ce qui Est tel que c’est. Détecter où se situent les polarités qui créent la dualité : quels sont les parts de soi refusées et les accueillir pour cesser de se défendre contre ses zones d’ombre.  
✨Construire ses limites, dire non, ne plus agir en fonction du regard des autres et accepter sa vulnérabilité. Les limites permettent d’avoir un contenant et d’oser se montrer vulnérable ce qui permet de se montrer tel que l’on est sans défenses du moi : il y alors un contenant, un moi solide, et c’est là que l’on se relie à soi. 
✨Lâcher l’auto-exigence, l’auto-jugement, les quêtes de perfection, et donc la culpabilité.
✨Devenir conscient de soi, de ses enjeux, des histoires du moi, de ce qui mène à croire ce que l’on croit. 
✨Lâcher les certitudes, les convictions, l’interprétation, le besoin de donner du sens à tout ce que l’on vit et accepter pleinement l’incertitude, l’inconnu, le non-contrôle pour pouvoir se laisser porter par la vie plutôt que de chercher à la contrôler selon ses désirs.
✨Vous vivez un effondrement : tous vos repères et vos fonctionnements habituels s’effondrent, votre sentiment d’avoir du contrôle sur la réalité s’effondre, vous vous sentez impuissant, vous traversez le désespoir, la perte de sens et vous ne comprendrez pas ce qui vous arrive.
✨Vous sentez un malaise dans les discours spirituels actuels que vous n’arrivez pas à voir clairement, vous êtes prêt à déconstruire vos propres croyances spirituelles et à voir les enjeux.
✨Vous vous en remettez complètement au tirage de cartes, à l’astrologie, à la numérologie au pendule pour faire vos choix ou avoir des réponses à des questions : vous avez réalisé que c’est un besoin de contrôle, d’être rassuré qui vous maintient dans une dépendance vis-à-vis de l’extérieur ou d’objets et que en réalité vous êtes coupé de votre propre guidante interne. 
✨Vous cherchez perpétuellement des signes, à vous purifier vous-même ou votre lieu de vie et vous ne pouvez plus vous en passer : vous commencez à réaliser que cela fait partie en réalité des troubles obsessionnels compulsifs (les TOC). Le new age valorise et pousse à développer des TOC qui sont illusoirement considérés comme des « signes d’éveil ». 

Les séances

Cycle de 4 séances d’une durée entre 1h-1h15 (parfois jusque 1h30 pour la 1ère séance). Les séances sont espacées de minimum 10 jours et maximum 3 semaines pour laisser un temps d’intégration entre chaque séance. Il est possible de faire des séances ponctuelles quand vous le sentez ou quand un enjeu est présent en lien avec ce processus. 

En plus d'un échange verbal nous allons beaucoup pratiquer des mises en situation perceptuelles afin de plonger dans le ressenti avec des coussins ou des cerceaux, des rituels, du mouvement, de la danse, de la méditation, du toucher sécurisant, de la respiration, etc.

Entre les séances je peux donner des sujets d’introspection à préparer pour la séance suivante.

Ce cycle n’est pas une promesse d’éveil, d’unité ou de vivre désormais dans la paix profonde car en réalité c’est un processus spontané et naturel qui peut s’étendre sur des dizaines d’années mais il permet de mettre de la lumière sur ce qui a besoin d’être vu et ressenti, de changer l’axe du regard qui est souvent enfermé dans des enjeux non-conscients, d´explorer, de sentir dans le corps de nouvelles perceptions et de développer l’acceptation qui est avant tout une acceptation de soi-même.

La non-dualité 

Cette approche mène à s’ouvrir à sa nature profonde libre des conflits, des enjeux et de la réactivité, à changer son regard depuis une recherche de contrôle sur la vie, avec des buts, des objectifs, des quêtes, un désir de perfection, des attentes pour un regard simplement ouvert, disponible, accueillant et qui laisse le flot de la vie se manifester tel qu’il est en étant pleinement présent à tout sans rien refuser, sans s'accrocher à rien. C'est cet accueil qui permet aux défenses de se relâcher, et les illusions (les représentations mentales) sont  vues clairement et la perception devient alors de plus en plus non-duelle avec une paix profonde quoi qu'il advienne, que ce soit confortable ou inconfortable.

L’accompagnement non-duel est donc confrontant : pour l’image que l’on a de soi, par la rencontre avec ses zones d’ombre et pour ses illusions dont notamment les croyances de nature spirituelle. Cela nécessite donc d’être mûr pour se questionner : « pourquoi je crois ce que je crois » ou « ce que je crois est-ce la réalité ou est-ce une illusion, une histoire, une pensée crue ? ». 

En préambule 

Pour une question d’éthique, je suis formée en psychopathologie mais sans être diplômée en tant que psychologue (je suis formée en coaching et PNL). La non-dualité est en réalité un processus de maturation psychologique : il s’agit avant tout de s’ancrer, de revenir dans le corps et donc de rencontrer et ressentir ce qui est refusé en soi (les peurs) plutôt que de les fuir. La spiritualité sert souvent de fuite pour éviter de rencontrer les émotions enfuies (le contournement spirituel) et consiste alors à fuir la réalité : ce n’est donc pas ce genre d’accompagnement que je propose. Ce travail est donc complémentaire avec un travail classique auprès d’un psychologue. Si je le sens nécessaire je peux rediriger vers un psychologue car pour ce parcours psycho-perceptuel et non-duel cela nécessite d’avoir une base de sécurité intérieure suffisante que pour pouvoir se remettre en question et regarder ce qui est confrontant sans s’en défendre.