La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Mon parcours 

Mes formations

 

Mes inspirations

  • La Danse des 5 Rythmes
  • L'haptonomie
  • La théorie de l’attachement de Bowlby 
  • Des ateliers avec Bill Cahen, Jan Janssen, André Bajot, Paul Verstraeten
  • Des cérémonies avec des chamanes d'Amérique latine 
  • Des livres qui sont plus que des livres : De l'Abandon de Eric Baret; Le Processus de la Présence de Michael Brown; L'Acceptation Profonde de Jeff Foster; Dis-moi qui tu aimes, je te dirai qui tu es de Marc Pistorio; L'Observation de Soi de Red Hawk; Aimer ce qui Est de Katie Byron; L'aventure intérieure de Darpan

 

Qui suis-je

« Vous n'avez pas de destin supérieur ni plus heureux que la réalisation de votre nature profonde » Guy Finley

Je m'appelle Florence Davidts et le désir d'accompagnement s'est révélé il y a quelques années déjà, c'était en 2003. J'ai dès lors commencé à suivre plusieurs formations dont la direction a changé au fur et à mesure de mon propre cheminement intérieur. J'ai commencé avec des formations plus mentales comme le coaching pour finalement me tourner de plus en plus vers du corporel. Je me suis dirigée vers le massage et l'énergie, et plus récemment vers le mouvement et la danse, ainsi qu’une pratique régulière d’haptonomie. J'ai donc mis au point cette pratique de libération en me basant sur tout ce que j'ai appris en formation mais aussi sur mes compréhensions basées sur mes propres expériences.

J’ai opté pour une pratique spécifique des schémas affectifs puisque toute ma quête personnelle a toujours été centrée sur cette problématique. J’ai tout testé, observé, expérimenté, j’ai été dans des voies de garages, vécu des expériences libératrices, tout cela sans avoir trouvé une aide professionnelle qui ne me soit éclairante sauf ces dernières années avec un suivi au niveau corporel. Mais surtout j’ai toujours pu compter sur mes ressources intérieures, les 5 ressources qui sont au cœur de cette pratique. Ces ressources m’ont amenées à développer mon intuition qui m’a permis de trouver toutes les réponses à l’intérieur de moi-même. Ce sont elles aussi qui m’ont menées sans le savoir dans les couches les plus profondes de mon inconscient jusqu’au déracinement de mes blessures archaïques et la réalisation de qui je suis. Au fur et à mesure de mon travail intérieur qui était au début une tentative d'amélioration de ma vie affective, j'ai basculé dans un chemin de dévoilement de mon être authentique en passant d'abord par la "nuit noire de l'âme". A force de descendre à l'intérieur de moi-même, j'ai pu expérimenter et observer les lois de l'univers et les rouages d'un processus de libération qui en réalité "se fait" à travers nous lorsque nous cessons de vouloir tout contrôler. Il s'opère alors en nous un basculement où ce n'est plus notre égo qui décide du chemin à suivre mais celui-ci devient observateur de ce qui "est" et des événements qui sont continuellement des miroirs dont on apprend petit à petit à voir le sens. "Connais-toi toi-même et tu connaîtras l'Univers et les Dieux" n'est pas qu'une citation à mes yeux : chaque être humain est un "modèle réduit" de l'univers tout entier. En explorant nos propres rouages, nous découvrons en même temps des lois universelles intemporelles. Ayant vécu le processus de libération jusqu'au bout, j'ai opté pour deux pratiques, une qui est liée à ma spécialisation dans la loi du miroir des relations affectives et l'autre pour la libération de notre être profond.

 

Tout a commencé en 1999, suite à une relation avec un manipulateur. Cette expérience révélatrice et nécessaire a réveillé mon anxiété refoulée et ma blessure de rejet, puis après la rupture en 2002 ces forces psychiques sont devenues comme un phare allumé au milieu de la nuit me plongeant les 16 années suivantes dans l’enfer des schémas répétitifs. C’est cette rencontre qui m’a permis de commencer la longue descente dans le monde de mes émotions, de mes besoins d’attachement reniés jusqu’à la racine archaïque. Je ne me suis jamais lancée dans l’accompagnement jusque là car je n’avais pas trouvé la porte de sortie. Comme on le dit souvent, on ne peut pas mener l’autre plus loin que où nous sommes allé nous-mêmes. C’était une question d’éthique pour moi que d’aller au bout d’abord pour pouvoir peaufiner ma pratique en connaissant le chemin, ce qui marche et ne marche pas, quelles sont les clés de la transformation, quels sont les pièges et comment les éviter. L’ego n’a de cesse que de vouloir préserver la carapace coûte que coûte...

Quand je vois autour de moi tant de gens qui tournent en rond avec des schémas répétitifs, de l’instabilité et tant de souffrance, il m’a semblé évident qu’un travail sur le lien et la libération intérieure est devenu une nécessité dans notre monde où la violence de nos instincts de survie se manifeste d’abord chez soi, camouflés dans les chaumières, et cela se reflète ensuite dans notre monde de violence, de consommation, de rejet de l’autre. C’est le mal être généralisé : sur internet les hommes et de plus en plus de femmes veulent des histoires d’un soir, les divorces, les dépressions, l’alcoolisme, les drogues, la violence conjugale... la société entière respire l’attachement anxieux comme étant largement dominant. Tout cela provient de nos carences affectives qui nous ont menés à des comportements de survie, à nous cramponner à nos besoins de rapprochement ou de mise à distance, bloquant notre capacité de créer des liens d’être à être, de coeur à coeur. Alors comme on le dit souvent, pour changer le monde commençons d’abord par regarder en soi : si j'insulte mon partenaire parce qu’il n’a pas nourrit mon vide affectif béant au lieu d’apprendre à me sécuriser moi-même, ne suis-je pas moi aussi un élément amenant la violence dans le monde ? Plus l’être humain prendra en main son attachement anxieux, plus notre monde pourra vivre dans l’harmonie. Cette conscience me donne l’élan de me lancer dans ce qui est devenu par la force des choses ma spécialité et ma passion, le lien amoureux.