La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Pratique de Libération Intérieure

Pour qui

Vous êtes dans une quête intérieure qui vous mène à chercher un sens à l’existence qui soit plus dans l’être que dans le faire ou les apparences ?

Vous n’arrivez pas à trouver les clés pour atteindre une libération de votre mal-être ou de vos émotions douloureuses ?

Vous voyez que votre égo mène la danse de votre vie et vous n'arrivez pas à lâcher prise ?

Vous avez déjà commencé un chemin d’introspection mais vous sentez que vous tournez en rond ?

Vous êtes dans un tourbillon initiatique avec des épreuves de vie et des blessures de l’âme qui se répètent inlassablement ? Vous vous sentez comme dans un long tunnel noir dont vous ne voyez pas la fin ? Vous avez vécu l'expérience "je suis", mais depuis vous traversez ce qu’on appelle la nuit noire de l’âme ? Vous avez conscience que la vie vous pousse à nettoyer votre karma ?

Vous cherchez des clés partout mais pourtant rien ne change ?

Vous aimeriez être en paix avec vous-même et vivre à partir de votre être authentique ?

 

 
 

Les quatre axes de la pratique de Libération Intérieure 

  1. Exploration de votre situation de vie selon la loi de l’univers du “miroir” : notre vie reflète nos schémas et blessures inconscients qui cherchent à être conscientisés. Quelles sont vos résistances qui bloquent votre libération ?

  2.  Travail corporel introspectif visant à vous permettre de développer votre ressenti, votre présence à soi et de vivre vos émotions (par la présence, le toucher sécurisant, le mouvement, la respiration). Comme je travaille avec votre réalité dans l'instant présent, si votre corps de souffrance est réveillé, nous faisons la pratique de l'acceptation inconditionnelle.

  3.  Pratique des 5 ressources de la Présence :  auto-observation, responsabilisation, acceptation de tout ce qui est, donner du sens et désidentification. 

  4.  Conscientisation du processus de dévoilement de l’âme.

 

En préambule à cette pratique 

 
- Cet article décrit à merveille la différence entre le développement personnel où l’on tente de colmater superficiellement, de camoufler, de refouler ou de maîtriser mentalement sans qu’aucune libération et changement réel et profond ne s’opère, et la voie de la libération où l’on va au coeur de nos résistances et de nos blessures et de retrouver son autonomie : http://www.urantia-gaia.info/2014/02/21/la-voie-de-la-guerison-et-la-poursuite-du-bien-etre/
La Pratique de la libération des schémas affectifs est dans cette deuxième vague. Cela implique un investissement personnel et un cheminement en séance mais qui continue aussi hors séance (comme s’auto-observer). 
 
- Je ne suis pas psychologue ou thérapeute. Le travail est complémentaire avec une thérapie classique dans le sens où je travaille beaucoup au niveau corporel et avec la pratique des 5 ressources. Si je le sens nécessaire, je peux donc aussi rediriger certaines personnes vers un psychologue ou thérapeute. 
 
- La libération de notre être profond est un effondrement de tous nos mécanismes de défense, c'est-à-dire quand il n'y a plus rien en soi qui lutte, qui fuit, qui contrôle, qui s'accroche à quelque chose qui lui donne de la consistance. C'est ce qu'on appelle le lâcher-prise, ou la plongée dans le vide et le néant. C'est aussi quand l'entièreté du corps de souffrance est remonté à la surface et qu'il a été traversé avec acceptation lui permettant alors de se dissoudre totalement. Derrière le corps de souffrance il y a aussi les racines vibratoires de nos croyances les plus archaïques. Ce sont elles qui maintiennent les schémas répétitifs.

Ces trois forces psychiques empêchent notre être authentique de se manifester. Je dirais aussi, notre être authentique c'est ce qui reste quand tous nos mécanismes de survie ont lâché, qu'il n'y en nous plus la moindre masse émotionnelle inconsciente et que nos croyances ont été dissolues vibratoirement. La Libération Intérieure n'est donc pas un chemin d'élévation comme je lis régulièrement qui est en réalité dicté par un égo en survie qui "veut" la joie perpétuelle ou vivre l'éveil mais en réalité en refoulant et en fuyant plus profondément encore son corps de souffrance et en rejetant tout ce qui est jugé comme étant négatif ou tentant de colmater ses failles narcissiques. L'égo a pour fonction notre survie, il fera tout pour nous égarer et nous empêcher d'aller véritablement à l'intérieur de nous-mêmes et beaucoup de choses que je vois et que je lis au sujet de la spiritualité est un piège à égo. Mais tout est toujours juste et à sa place, s'égarer fait partie du processus aussi et comme ce chemin est une véritable descente dans notre corps, dans nos entrailles et dans nos zones les plus sombres, ça n'a rien de confortable et c'est une véritable traversée de l'enfer par moments comme l'explique Darpan dans son livre que je conseille vivement de lire. Je ne souhaite à personne de le vivre tellement c'est confrontant et douloureux et je comprends vraiment pourquoi l'égo lutte de toute ces forces pour nous empêcher d'y aller. En réalité, on ne le choisit pas : ce chemin se fait ou ne se fait pas.  Et si on le fait par notre volonté, nous tournerons en rond car vouloir l'éveil c'est chercher à contrôler les choses. Il est impossible de lâcher prise dès qu'il y a du contrôle, l'un empêche radicalement l'existence de l'autre. Celui qui veut ou ne veut pas, c'est notre égo en survie, Eckart Tolle explique le fonctionnement de l'égo de manière magistrale. Cependant, comme il s'agit en réalité avant tout d'un processus, parfois il était nécessaire de tomber dans des pièges pour que le lâcher du contrôle se fasse… ou ne se fasse pas. Ce que j'appelle le processus est quelque chose qui se passe en dehors de notre volonté. Notre égo apprend juste à le voir. Tant que notre égo ne regarde pas en lui-même, le processus ne peut pas s'enclancher. Et plus on le voit et on le conscientise en faisant des liens entre les événements et notre inconscient, plus il prend de l'ampleur. Plus nos mécanismes de survie lâchent, plus il devient une machine infernale sans bouton stop. Il est à la mesure de ce que notre psychisme est prêt à supporter pour tenir debout. Ceux qui ont refoulé leur émotions, cela est nécessaire pour survivre. Ceux qui ont une carapace narcissique cela leur est nécessaire pour survivre, ceux qui contrôlent, luttent, fuient cela leur est nécessaire pour survivre. Le bourgeon éclot naturellement quand il est arrivé à maturité au printemps.  Et le processus fonctionne selon les lois de la nature… Vouloir forcer un bourgeon d'éclore avant son heure n'est pas possible.

 

Pour toutes ces raisons, la Pratique de Libération Intérieure ne peut être suivie que par des personnes qui sont déjà en plein processus, c'est-à-dire prises dans un tourbillon d'épreuves incessantes qui viennent constamment frapper au même endroit. Vous avez perdu le contrôle de votre vie et plus rien ne se passe comme vous le "voulez".  Vos mécanismes de défenses lâchent petit à petit. Peut-être avez vous vécu le "je suis", l'écroulement de toutes vos identifications identitaires. Peut-être êtes vous pris dans la nuit noire de l'âme : là où on plonge dans le désespoir le plus profond et la perte de foi totale en l'univers. A ce stade peuvent apparaître des désirs d'en finir avec la vie.
S
i ces expériences vous parlent, nous pouvons travailler ensemble car ayant tout traversé moi-même, j'en connais tous les rouages et mon souhait est de pouvoir transmettre ce que j'ai appris.